Chargement...

Best in class

Best in class

equity crowdfunding


Face à l’afflux de projets en recherche de financement, Monaco Crowdfunding a mis en place en interne la démarche positive de sélection « best in class ».
La méthode est de n’exclure aucun projet a priori, à l’exception de ceux issus des secteurs non-autorisés comme le tabac, les armes ou les jeux de hasard.

Cette méthodologie du « Best-in-class » répond à une demande de diversification de nos investisseurs mais également à notre volonté d’instaurer un regard sélectif sur les pratiques managériales des porteurs de projet. Une entreprise peut afficher de fortes convictions environnementales ou sociales qui masqueront des comportements peu enviables en matière de bonne gouvernance. Malheureusement, nous le constatons parfois.


L'approche Best-in-class, largement utilisée par les gérants français de fonds ISR, permet dorénavant à l’équipe de Monaco Crowdfunding d’ouvrir ses horizons sectoriels sur le respect de critères prépondérants de sélection des entreprises.
Monaco Crowdfunding souhaite ne sélectionner que les projets entrepreneuriaux des « meilleurs de leur classe » en matière de bonnes pratiques environnementales, sociales et de gouvernance pour un secteur donné.
Avec la mise en place d’une démarche «Best-in-class » le comité de sélection de Monaco Crowdfunding évaluera en 2018 les entreprises sur les 4 critères suivants :
  • - L’impact environnemental du projet
  • - L’ambition sociétale du projet
  • - Les pratiques managériales responsables
  • - L’innovation en interne (R&D)

C'est avec cette démarche que nous avons sélectionné Pyrogreen Innovations dans le secteur de la valoristaion des déchets ultimes, Inovelli futur leader mondial dans l'équipement des 2 roues, Startup Maker fabrique de startups digitales ou bien encore une société leader dans le cryptage de voix sur Internet, ou Atera Lux futur leader mondial dans la production de tissus humains comme alternative à l'expérimentation animale.
Si le risque réputationnel est largement maîtrisé, la méthodologie « Best-in-class » n’est pas une garantie de la pérennité de l’entreprise. L’analyse financière du projet reste fondamentale pour juger de sa viabilité économique.
Mais un comportement responsable et durable n’est-il pas un gage futur de réussite, lorsqu’il est véritablement partagé par toute l’équipe du projet ?

The influx of projects seeking funding has given Monaco Crowdfunding the opportunity to internally organize the positive approach to "best in class" selection.
The method does not exclude any project in advance, except those from unauthorized sectors such as tobacco, weapons or games of chance.

This "best-in-class" methodology responds to a demand for diversification of our investors but also to our desire to introduce a selective look at the managerial practices of project leaders.

A company can display strong environmental or social convictions that mask unenviable good governance behaviors. Unfortunately, we sometimes notice it.



The Best-in-class approach, widely used by French SRI fund managers, now allows the Monaco Crowdfunding team to open up its sectoral horizons on the respect of the prevailing criteria for the selection of companies.
Monaco Crowdfunding wants to select only the best-in-class entrepreneurial projects in terms of good environmental, social and governance practices for a given sector.

With the implementation of a "Best-in-class" approach, the Monaco Crowdfunding selection committee will evaluate in 2018 companies on the following 4 criteria:
  • - The environmental impact of the project
  • - The societal ambition of the project
  • - Eco-friendly management practices
  • - Internal innovation (R & D)

It is with this approach that we have selected Pyrogreen Innovations in the sector of the valoristaion of ultimate waste, Inovelli future world leader in 2-wheel equipment, Startup Maker manufactures digital startups or a leading company in encryption voice over the Internet, or Atera Lux future world leader in the production of human tissue as an alternative to animal testing.

While reputational risk is largely controlled, the best-in-class methodology does not guarantee the sustainability of the business. The financial analysis of the project remains fundamental to judge its economic viability.

But is responsible and sustainable behavior not a guarantee of future success, when it is really shared by the entire project team?