Chargement...

Blog Monaco Crowdfunding

La blockchain changera notre vie.

La blockchain changera notre vie.

The blockchain will change our life.
Le principe de la technologie blockchain est de sécuriser l'échange et l'archivage de l'information. La blockchain est apparue dans la continuité de concepts collaboratifs tels que l'open source ou les fablabs.
Cette technologie peut être définie comme une base de données chiffrée de "blocs". Chaque "bloc" est comme un "livre de comptes" dans lequel est inscrit l'expéditeur, le destinataire, le montant, etc.
Lorsque le "bloc" ne peut plus contenir de données, il est inséré dans une chaîne et un nouveau "bloc", lié au premier, est mis à la disposition des utilisateurs pour enregistrer les transactions suivantes. Tous les blocs sont numérotés.
L'accès et l'utilisation de la blockchain sont soit privés, c'est-à-dire limités aux bénéficiaires cooptés par une organisation centralisée, soit publics, c'est-à-dire ouverts à tous.
Par extension, une blockchain est une succession de "blocs" ou de livres de comptes, consultables et hautement sécurisés grâce à des tiers de confiance que constitue le réseau d'utilisateurs de cette base de données ("noeuds"). En effet, les informations stockées sont diffusées sur l'ensemble du réseau via des ordinateurs, des smartphones ou des objets connectés tous reliés entre eux.
Chaque participant de ce réseau se voit attribuer un identifiant lorsqu'il rejoint la blockchain. Dans la blockchain privée, chaque transaction est contrôlée et sécurisée via un code entre les parties impliquées dans la transaction et une clé privée pour les autres membres de la blockchain pour valider la transaction. C'est la "preuve de travail" ou l'exécution des algorithmes de hachage pour valider et archiver la transaction.
Les applications de la technologie blockchain sont multiples.
De nouvelles plateformes, dans le domaine de l'énergie, de la traçabilité et de l'authenticité dans la chaîne d'approvisionnement alimentaire, le téléchargement de musique et de films, du partage de dossiers médicaux, sécurisent leurs données et transactions grâce à la technologie blockchain. La numérisation des actes cadastraux et administratifs ouvrira la voie à l'enregistrement des titres fonciers et à la délivrance des documents officiels (permis de conduire, pièce d'identité, taxe) avec la technologie blockchain. Le monde du sport utilise également la blockchain.
Dans le domaine du crowdfunding, la France a, au travers d'une ordonnance, autorisé des plateformes à proposer des minibonds (titres de créances nominatives) dont la méthode de distribution est basée sur la technologie blockchain. Les sociétés émettrices de titres de créance (minibonds, obligations) ou d'actions doivent tenir un registre des souscripteurs. La blockchain permet une grande transparence et une sécurité dans la maintenance de ce registre. Demain, l'ajout de cryptocurrencies dans les contrats intelligents de ces titres donnera aux plateformes le rôle de tiers de confiance.
La blockchain reste avant tout une technologie. La force juridique des opérations réalisées dépend du type d'organisation de la blockchain (conditions d'accès, fonctionnement, sécurité, institution qui gère la chaîne, mécanisme de reconnaissance légale des transactions, ...)

À Monaco, des initiatives ont été lancées sous l'impulsion de Thierry Poyet, conseiller national et de Jean Philippe Claret, ancien président de la Chambre monégasque des nouvelles technologies:
  • - La création de l'association "World of blockchains Monaco" dont le but est de promouvoir l'adoption des blockchains dans tous les secteurs d'activité de la Principauté de Monaco a été créée le 28 avril 2017.
  • - Un projet de loi déposé le 4 décembre 2017 par M. Thierry POYET, conseiller national, sur l'utilisation de cette technologie blockchain à Monaco et la création d'un organisme de régulation de droit privé, appelé Monaco Monopoly Blockchain Authority (AMB).

La blockchain annonce un profond changement dans notre mode de vie et de pensée. La confiance, traditionnellement détenue par des intitutions, se déplace vers des communautés d’utilisateurs. En supprimant le risque de fraude, de pertes de données ou d’erreur, cette technologie supprime le doute et transformera profondément notre économie et notre société.

The principle of blockchain technology is to secure the exchange and archiving of information. The blockchain appeared in the continuity of collaborative concepts such as open source or fablabs.

This technology can be defined as an encrypted database of "blocks". Each "block" is like a "book of accounts" in which is registered the sender, the recipient, the amount, etc.

When the "block" can no longer hold data, it is inserted in a chain and a new "block", linked to the first, is made available to users to record the following transactions. All blocks are numbered.

Access and use of the blockchain are either private, that is to say limited to beneficiaries co-opted by a centralized organization, or public, that is to say open to all.

By extension, a blockchain is a succession of "blocks" or books of accounts, searchable and highly secure thanks to trusted third parties that is the network of users of this database ("nodes"). Indeed, the stored information is broadcast over the entire network via computers, smartphones or connected objects all interconnected.

Each participant of this network is assigned an identifier when he joins the blockchain. In the private blockchain, each transaction is controlled and secured via a code between the parties involved in the transaction and a private key for the other members of the blockchain to validate the transaction. This is the "proof of work" or the execution of the hashing algorithms to validate and archive the transaction.

The applications of blockchain technology are multiple.
New platforms in the field of energy, traceability and authenticity in the food supply chain, downloading music and movies, sharing medical records, secure their data and transactions through blockchain technology. Digitization of cadastral and administrative records will pave the way for the registration of land titles and the issuance of official documents (driver's license, ID, tax) with blockchain technology. The sports world also uses blockchain.

In the area of crowdfunding, France has, through an order, authorized platforms to offer minibonds (registered debt securities) whose distribution method is based on blockchain technology. Companies issuing debt securities (minibonds, bonds) or shares must keep a register of subscribers. The blockchain allows a high transparency and a security in the maintenance of this register. Tomorrow, the addition of cryptocurrencies in the smart contracts of these titles will give the platforms the role of trusted third party.

The blockchain remains above all a technology. The legal force of the operations carried out depends on the type of organization of the blockchain (conditions of access, operation, security, institution which manages the chain, mechanism of legal recognition of transactions, ...)

In Monaco, initiatives have been launched under the leadership of Thierry Poyet, national councilor and Jean Philippe Claret, former president of the Monegasque Chamber of New Technologies:
  • - The creation of the association "World of blockchains Monaco" whose goal is to promote the adoption of blockchains in all sectors of activity of the Principality of Monaco was created on April 28, 2017.
  • - A bill tabled on December 4, 2017 by Mr. Thierry POYET, National Councilor, on the use of this blockchain technology in Monaco and the creation of a regulatory body under private law, called Monaco Monopoly Blockchain Authority (AMB).

The blockchain announces a profound change in the way we live and think. Trust, traditionally held by institutions, is evolving towards user communities.
By eliminating the risk of fraud, data loss or error, this technology eliminates doubt and will profoundly transform our economy and society.

PROJET DE LOI relative à la BLOCKCHAIN à Monaco de M. Thierry POYET