Bar loader

Mise en pratique du  validated learning grâce au crowdfunding

Mise en pratique du validated learning grâce au crowdfunding

Practicing validated learning with crowdfunding

Le « Validated Learning » est une méthode d’innovation continue pour développer de nouveaux projets sans prendre de risques techniques et financiers trop importants. Cette méthode réservée en priorité aux startups, concerne en fait tout lancement de produit. Eric RIES, son conceptualisateur, résume en trois étapes essentielles le succès d’un lancement d’un projet : « construire – mesurer – apprendre ».
Eric de RIES explique que l’une des leçons les plus importantes de la méthode est que si on ne peut pas échouer, alors on ne peut pas apprendre. Mais cet échec doit être maîtriser, en terme d’impact, de coûts et de temps.
Cette philosophie d’approche a l’objectif de créer un produit en adéquation directe avec les besoins du marché. Lorsque le porteur du projet va transformer son idée en produit, il doit avant tout comprendre les clients et leurs problèmes. Pour en avoir la certitude, il va « construire » un prototype ou « élaborer » un service et « mesurer » la façon dont les clients répondent. Pour cela il doit le tester le plus rapidement possible auprès d’un public de potentiels acheteurs qu’il aura préalablement ciblé.
Le porteur de projet doit donc définir « la viabilité minimum du produit ». Lorsque l’on est une entreprise mature avec une marque déjà connue, Il est recommander de tester le nouveau produit avec un nouveau nom ou une plateforme expérimentale. En cas d’échec, il n’y aura aucun préjudice de notoriété sur la marque initiale.
Cette phase test peut prendre plusieurs types :
  • - L’annonce de la sortie prochaine d’un produit dont la présentation fait l’objet d’une vidéo. Grâce Monaco Crowdfunding, il est possible de mener une campagne de votes (avec pré-réservations) ou bien une campagne de pré-ventes (avec une livraison différée à la fabrication en série du produit).
  • - Des road show lors de salons spécialisés avec une maquette ou un prototype pour être au contact direct avec de futurs utilisateurs.

Les premiers produits ne sont pas censés être parfaits. C’est pour cela que la technique du « split test » est conseillée. Elle consiste à expérimenter simultanément des plusieurs versions d’un même produit ou service auprès de clients potentiels. Cette technique implique la fabrication de prototypes ou de série de produits en « petits lots » en flux tendu (production à la demande).
De ces retours d’usagers potentiels, le porteur de projet met en place « les étapes d’apprentissage ». Pour cela le porteur de projet va adopter le concept de « pivot » dans l’élaboration de son projet. Cette technique basée sur l’analyse des expérimentation, détermine soit une remise en cause profonde du projet ( Produit qui ne répond qu’à une certitude de son créateur, un usage trop complexe, un marché pas assez mature pour le produit), ou persévérer dans la stratégie initiale mais en apportant des modifications (le design, les fonctionnalités, le branding…)
La phase de l’apprentissage consiste à détecter des changements de comportement qui découlent d’une modification du produit :
• Simplifier le produit sur une fonctionnalité essentielle qui en fera la réponse essentielle au besoin détecté. D’autres fonctionnalités viendront en option.  

• Changer de segment client : garder toutes les fonctionnalités du produit mais cibler une clientèle haut de gamme ou professionnelle.  

• Modifier la méthode de vente. Changement de canaux, ou de prestataires.  

Le « validated Learning » permet aussi une rationalisation dans l’organisation et l’avancement des différentes étapes du projet. Le chef de projet doit partager avec son équipe ou ses prestatires les tâches à réaliser, les tâches en cours de développement, les tâches terminées, les tâches validées. Le critère temporel est indispensable pour chacune de ses étapes. Il doit également publier un rapport d’analyse reprenant les actions menées dans le but d’améliorer un projet pour que son équipe et lui-même mesure la progression dans l’aboutissement de son projet. Cette analyse est également importante et utile dans un pitch auprès d’investisseurs ou dans la relation avec des partenaires industriels.
Pour cela ce rapport d’analyse doit montrer l’impact engendré par les modifications successives, dans un langage clair et en s’appuyant sur des données crédibles.
Le concept de « validated Learning » doit permettre d’atteindre une croissance durable grâce au bouche à oreille, à l’universalité du produit et à la récurrence de sa consommation (le client doit rester actif en renouvellant son achat).

Si vous êtes porteur de projet, Monaco Crowdfunding vous propose de mettre en pratique votre « validated Learning » via des campagnes de votes ou de pré-ventes.
Si vous êtes investisseur, Monaco Crowdfunding vous propose d’entrer au capital de STARTUP MAKER, société française (avec des implantations prévues sur les 5 continents) devenue experte dans la mise en pratique du concept de « validated Learning ». Depuis 2013, STARTUP MAKER crée et transforme ses propres startups en champions digitaux grâce à cette méthode. Plusieurs projets, construits avec cette méthode dont notamment le drone terrestre avec Hexo+ ou le drone sous marin avec Ibubble, ont connu un succès auprès des usagers et des investisseurs. Convaincue par l’efficacité du concept de « validated Learning », Monaco Crowdfunding soutient le développement de STARTUP MAKER. Leur augmentation de capital leur donnera les moyens de créer des futurs champions digitaux en plus grand nombre.
« Validated Learning » is a method of continuous innovation to develop new projects without taking too much technical and financial risks. This method, reserved primarily for startups, concerns in fact any product launch. Eric RIES, his conceptualizer, summarizes in three essential steps the success of a project launch: "build - measure - learn".


Eric de RIES explains that one of the most important lessons of the method is that if one can not fail, then one can not learn. But this failure must be mastered, in terms of impact, cost and time. This philosophy of approach has the objective of creating a product in direct accordance with the needs of the market. When the project bearer transforms his idea into a product, he must first understand the customers and their problems. To be certain, he will "build" a prototype or "develop" a service and "measure" how customers respond. To do so, it must test it as soon as possible with an audience of potential buyers that it has previously targeted.



The project holder must therefore define "the minimum viability of the product". When one is a mature company with an already known brand, it is recommended to test the new product with a new name or experimental platform. In the event of failure, there will be no harm of notoriety on the initial mark.

This test phase can take several types:

  • -The announcement of the upcoming release of a product whose presentation is the subject of a video. Thanks to Monaco Crowdfunding, it is possible to conduct a voting campaign (with pre-bookings) or a pre-sales campaign (with deferred delivery to mass production of the product).
  • -Road shows at specialized trade shows with a model or a prototype to be in direct contact with future users.

The first products are not supposed to be perfect. This is why the split test technique is recommended. It consists of simultaneously experimenting several versions of the same product or service with potential customers. This technique involves the manufacture of prototypes or series of products in "small batches" in tense flow (production on demand).

Of these returns of potential users, the promoter sets up "stages of learning". To do this, the project leader will adopt the concept of "pivot" in the development of his project. This technique, based on the analysis of the experiments, determines either a profound questioning of the project (Product which answers only to a certainty of its creator, a too complex use, a market not mature enough for the product), or persevere in the initial strategy but by making modifications (the design, the functionalities, the branding ...)

The learning phase consists of detecting changes in behavior that result from a modification of the product:
  • Simplify the product to an essential functionality that will make it the essential response to the detected need. Other features will come as an option.


  • Change customer segment: keep all the functionalities of the product but target a high-end or professional clientele.


  • Change the sales method. Changing distribution channels, or providers.


"Validated Learning" also allows for streamlining in the organization and progress of the various stages of the project. The project manager must share with his / her team or staff the tasks to be carried out, tasks in progress, tasks completed, tasks validated. The temporal criterion is essential for each of its stages. It must also publish an analysis report containing the actions carried out with the aim of improving a project so that its team and it measures the progress in the completion of its project. This analysis is also important and useful in a pitch with investors or in the relationship with industrial partners.


For this reason, this analysis report must show the impact generated by the successive modifications, in a clear language and based on credible data.

The concept of "validated learning" must achieve sustainable growth through word of mouth, product universality and recurrence of consumption (the customer must remain active when renewing his / her purchase).

If you are a project holder, Monaco Crowdfunding offers you to put your "validated Learning" into practice via voting or pre-sales campaigns.
If you are an investor, Monaco Crowdfunding proposes to you to enter into the capital of STARTUP MAKER, a French company (with installations planned on the 5 continents) who has become expert in the implementation of the concept of "validated Learning". Since 2013, STARTUP MAKER creates and transforms its own startups into digital champions thanks to this method. Several projects, built with this method, including the land drone with Hexo + or the underwater drone with Ibubble, have been successful with users and investors. Convinced by the effectiveness of the concept of "validated Learning", Monaco Crowdfunding supports the development of* STARTUP MAKER. Their capital increase will give them the means to create future digital champions in greater numbers.